Wax Of The Day - WOTD #30 : The Gatsbette

jeudi, décembre 28, 2017


JJ- 03

2017 se termine, une année pleine, je dirais même plus une année bien remplie. En janvier je vous parlais ici d'évolution, de mon évolution personnelle grâce au blog et surtout grâce à vous, à vos encouragements et à votre soutien. 2017 a été une magnifique année pour moi, confirmant que tout est vraiment possible, le Adicom Award en mars, les 5 ans du blog en juillet, le voyage au Sénégal en Août, le shooting pour le magazine Uniwax en septembre, le voyage au Togo avec Vlisco en novembre et enfin la nomination aux African Talents Awards, sans oublier les collaborations et le projet Ivorian Queens. Bref, jamais je n'aurais cru que mon blog me permettrait de réaliser toutes choses tout simplement parce que j'ai osé!



Quand je regarde d'où je viens et le travail que j'ai du faire sur moi pour en arriver là, j'en suis extrêmement fière. Pour de nombreuses personnes, cela parait futile et même prétentieux de s'afficher sur un blog mode et beauté, nous réduisant nous les rédactrices (blogueuses) à des femmes aux personnalités simples, limitées ou encore à des personnes obsédées par le superficiel (en l’occurrence uniquement notre apparence extérieure). Tout cela pour la simple et bonne raison que l'on a décidé et choisi d'assumer, en parlant ouvertement sur internet, nos choix (vestimentaires, capillaires, cosmétiques...).

 Je gna paé je dja

Il y a 5 ans, j'étais une jeune femme pleine d'envies, de rêves, mais tellement renfermée. Cependant, j'en voulais au monde entier de m'ignorer, mon esprit bouillonnait (et bouillonne toujours) de 10 milles projets sans pour autant me lancer, je l'ai compris plus tard que je tuais moi même mes aspirations dans l’œuf en ne me décidant jamais et en ruminant sans cesse que finalement ils ne réussiraient pas. Il y a une leçon que j'ai retenu du livre l'Alchimiste de Paolo Coelho:
« Il eut soudain le sentiment qu’il pouvait regarder le monde soit comme la malheureuse victime d’un voleur, soit comme un aventurier en quête d’un trésor. » 
« Il n’y a qu’une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c’est la peur d’échouer.» 



Orchid by Imane Beauty on my lips

Se maquiller, prendre soin de sa peau ou de ses cheveux ou pas, s'habiller est un choix qu'on fait tous chaque matin (bien entendu on écarte le fait qu'il y a des personnes pour lesquelles cette option n’existe pas), parler de cheveux ou encore de mon amour du pagne. Je me disais que ces choses n'étaient pas pour moi, je me l'interdisait sans même avoir essayé par peur. Mais pourquoi ne seraient-elles pas pour moi? Il ne tenait qu'a moi de m'exprimer, si je ne le faisais pas moi même qui le ferais pour moi? Pas ma mère, ni mes frères et sœurs ou encore le chéri, je me devais d'au moins me lancer, si ça marche tant mieux dans le cas contraire j'aurais essayé! Car on ne peux pas juger si se faire une opinion si on a pas essayé et j'applique cette maxime dans ma vie de tous les jours.


L'idée derrière ces articles, ces heures de recherches, de préparations et de réflexions qu'on ne vois pas souvent, il y a surtout cette envie sans cesse présente de partager, de montrer, d'expliquer, de décrypter et de transmettre aux autres. De monter comment je suis passer d'un état A (mon 1er mode ici  a un état B), sans pour autant de me dénaturer (une version meilleure de moi même). De montrer que l'intello coincée du lycée pouvais devenir une jolie fleur sans pour autant perdre mon identité. J'ai évolué, expérimenter et grandi avec le blog, ma confiance en moi également, la preuve mes schoolmates sont très étonnés de ce que je suis devenue.


Pour ce look festif, because of New Year Eve j'ai opté pour Wassa, une magnifique robe, avec un bustier perlé en "l'oeil de ma rivale" et un jupon à franges qui rappelle le style des années folles, représenté dans le film dramatique The great Gatsby. Des accessoires dorés, mes boucles "Sapi" et les sandales de Kadel que je vous avais déjà montré dans mon look  Woudèrè Debbo, pour rehausser le côté festif de la tenue, mais surtout un make up on fleek par ma Ninnin et je suis prête pour acceuillir comme il se doit la nouvelle année et toutes les surprises qu'elle me réserve 😃.

2018, I'm ready for you

Merci à la boutique La Malle

Crédits photos: Anice M'Broh Photography
Robe :"Wassa" by Arlett
Sandales à talons: Kadel
Pochette: Le copain à paillettes by Sonia Rykiel dispo à La Malle
Boucles d'oreilles Sapi by Nylan Créations


Vous aimerez aussi

0 commentaires

Subscribe