Wax News #36: Extravagance par Uniwax - Les backstages

vendredi, novembre 17, 2017

Coucou  Fonta, Fanta , Amenan et Mélissa 


Le dernier mois de l'année est presque là et qui dit décembre, dit champagne et cotillons, zangoli et tuage, dahico et tuage, ou encore dabali et tuage c'est selon 😁. Dans mon cas l'on diras plutôt patience, zangoli et tuage.

Comme vous le savez, Uniwax depuis quelques années maintenant s'attelle à nous proposer pour décembre, une collection festive. Et cette année encore la marque ne déroge pas à la règle. Il y a quelques jours elle a donc lancé Extravagance, la dernière de l'année, vive, colorée et un brin excentrique (c'est quand même les fêtes). 12 grands motifs, déclinés chacun en 4 associations de couleurs audacieuses qui offrent en tout 48 pagnes différents, uniques et fun.

Il faut noter que 2017 a été marqué par une constante et agréable évolution. En effet pour avoir suivi et assisté aux différents présentations presse des collections Artistique, Ondulation et Jeux de wax, je peux dire qu' Extravagance, viens clôturer en beauté l'année. Des motifs tantôt minimalistes, tantôt forts et de plus en plus couleurs chaudes qui se marient subtilement avec les différentes bases unies, j'ai également constaté que les dessinateurs osent de plus en plus d'associations surprenantes et nous offre à la nouvelle génération de waxloveurs (si si, je revendique), des imprimés "jeunes" qui nous matière à s'amuser et à se créer toutes sortes de look (les créateurs apprécieront surement).

Le magazine n°33


Mais la grande révolution pour cette collection et surtout pour moi en tout cas, est d'avoir été invité avec d'autres blogueuses à participer au shooting du magazine de cette 33e collection, pause DANSE DE LA JOIE 💃💃💃! Des années de #WaxLoving, 5 ans de blogging, 22 magazines collectionnés, 2 castings ratés et un concours (Belle en pagne 2014) perdu plus tard, je pose enfin dedans, je vous avais parlé de patience non 😊! En effet, j'avais essayé par de nombreux moyens de faire partie de cette aventure d'où ces nombreuses tentatives 😄 infructueuses. Cependant, avec le recul je comprends que ce n'était juste pas le moment opportun et j'avais fini par me dire le moment viendra.

Pink lover 🙌 by Salma B.




Aujourd'hui, c'est chose faite et c'est fois ci c'est la marque qui est venue vers moi, évidement ma réponse ne pouvais être qu'un grand OUI 😀 et pour l'occasion j'ai envie de partager avec vous cet envers du décor qui me fascine tant. Pour expliquer les choses dans le bon ordre, il convient de savoir que les collections sont produites bien à l'avance afin d'être prêtes et disponibles en quantité pour la mise en vente. Et de ce fait les vêtements et le shooting également, afin que le magazine sois réalisé et produit, on a d'ailleurs fais les photos en septembre (et il fallait garder le secret jusqu'à la sortie officielle).

Le jour du shooting, je me suis armé de mon Nikon, dans l'optique de vous faire un vlog, mais la go ci ne maîtrise  pas encore, du coup il va falloir patienter un peu pour les vidéos. Bref, a défaut de vidéos, j'ai pris des photos 😊.

Avant que la magie n'opère

Dans la pièce magique



Le shooting d'un magazine, je l'ai compris n'est pas une chose aisée, tout part d'une idée, d'un concept, le tout dans l'optique de valoriser au maximum la collection présente. Il faut gérer l'équipe technique (photos, vidéos), les modèles (et des enfants 😞), les stylistes et la glam squad. D'ailleurs en parlant de glam squad, je tire mon chapeau aux team de Dieudonné Senato et d'Isabelle Moreno qui ne sont plus à présenter (bien évidement), tant leur travail est remarquable, qui se sont chargées de la mise en beauté. Il y a avait également une équipe logistique au top qui devait gérer les différents passages des modèles, l'acheminement des vêtements, la sélection des lieux, la décor, le rafraîchissement. Une vraie petite industrie 😀 qui avait investi les studios de KlassyFilms. Il y a également les stylistes qui font un super travail, mention spéciale à Salimata Bamba qui a confectionné mes deux tenues. 


Les magnifiques créations des designers ivoiriens

Dans le studio de Daniel Sery



Blue Lips avec lesquelles je n'ai finalement pas shooté, mais avouez que ça dja 😍

avec Maddie et sa jolie maman

Tata Isabelle connais affaire là,


J'espère que cette excursion dans l'envers du décor vu par moi vous aura plus. Et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures pagnifiques 😁!


Vous aimerez aussi

3 commentaires

  1. Magnifique! Sublime! ça a dû être une expérience de folie! Uniwax propose toujours des publications de qualité

    RépondreSupprimer

Subscribe